Île de Skye : Neist Point

Notre roadtrip continue dans le nord de l’île de Skye. On se rend d’abord à Neist Point avant de rejoindre la péninsule de Trotternish.

Vendredi 7 septembre 2018. On quitte Portree par la route B885. Le paysage change radicalement par rapport à celui de la veille. À part quelques moutons qui traversent devant la voiture, il ne se passe pas grand chose sur les plateaux. Les arbres se font rares et les herbes sont joliment colorées par l’automne qui approche.

Comme toujours, les nuages couvrent et découvrent le ciel. On a l’habitude. On remarque que plus on approche de la côte, plus le ciel est bleu et dégagé. C’est de bon augure. On finit par entrapercevoir l’eau au loin, mais on n’est pas encore arrivées au bout du bout. La route est étroite et ne permet pas à deux véhicules de se croiser. Il faut repérer les espaces prévus et anticiper un peu pour s’y arrêter. Ou y reculer.

La côte se dévoile de plus en plus. La vue est magnifique. L’île de Skye est vraiment magique.

Enfin, nous arrivons au point le plus à l’ouest de l’île : Neist Point, et son phare construit au début du XXe siècle. En arrivant sur les lieux, on est surprises de découvrir un afflux de touristes et peu d’endroits où se garer. Malgré sa popularité, cet endroit n’est clairement pas fait pour accueillir des centaines de voitures et bus.

À ce moment-là, point de phare à l’horizon. Seule une grosse falaise triangulaire se dresse au-dessus de l’océan. Aucun arbre, que de l’herbe verte parsemée de rochers et de quelques moutons. On emprunte le chemin cimenté qui descend raide (mes mollets ne le savent pas encore mais la remontée sera très sympathique). Des intrépides gravissent la falaise, mais je ne me sens pas du tout d’attaque.

Une fois passée la falaise triangulaire, on découvre ce qui pourrait s’apparenter à une deuxième scène, qui était jusqu’à présent cachée. Sur une étendue d’herbe, le chemin serpente jusqu’au fameux phare. Blanc et jaune sur fond bleu et vert, balayés par les vents. C’est assez impressionnant.

Au loin, on aperçoit l’archipel des Hébrides extérieures (Skye fait partie des Hébrides intérieures). Je remarque qu’il n’y a aucun navire sur la mer. On regarde les oiseaux se faire porter par les courants d’air près des falaises. On s’approche du phare mais, sans surprise, tous les accès sont fermés.

On rebrousse chemin et, comme prévu, ça grimpe sur la fin. Finalement, je crois que je suis un peu déçue. C’est magnifique mais le sentier cimenté ressemble à une cicatrice dans ce paysage brut.

Avant de reprendre la route, on décide de faire notre pause déjeuner en haut d’un promontoire, au soleil, avec une jolie vue sur Neist Point (et le parking).

  • Pause déjeuner avec vue.

Le reste de la journée est sans grand intérêt. On la passe essentiellement sur la route jusqu’à Kilmuir, sur la péninsule de Trotternish. Pour la deuxième fois, nous dormons dans une caravane, mais d’un autre style.

  • Stein

Pas de commentaire

Laisser un commentaire