La carte, le guide et la pochette protectrice.

InterRail 2015 : un petit point avant de partir

C’est les vacances ! 12 jours à travers l’Europe avec un pass InterRail !

C’est quoi ?

Le Global Pass InterRail permet de voyager en Europe pendant un certain nombre de jours sur une période donnée, en empruntant les trains, bus et ferrys des sociétés partenaires. Concrètement, j’ai pris le pass le moins cher, qui permet de voyager cinq jours sur une période de dix jours. Pendant ces cinq jours, que je répartie comme j’en ai envie, j’ai le droit de prendre autant de trains que je le souhaite. Souvent, il vaut mieux réserver sa place dans les trains moyennant un coût supplémentaire, surtout quand on voyage en août comme moi. Sans réservation, il est toujours possible de monter dans un train et d’y chercher une place non réservée. Ou de passer le trajet assis par terre entre deux wagons (en espérant que ça ne soit pas mon cas).

Il faut également savoir que le pass n’est pas valide dans son pays de résidence mais permet (normalement) d’avoir un billet à moitié prix. Pour économiser deux trajets, j’ai choisi d’acheter mes billets aller et retour en dehors du pass, surtout que j’ai la carte Jeune de la SCNF qui donne déjà droit à des réductions.

La carte, le guide et la pochette protectrice.
La carte, le guide et la pochette protectrice

Quel trajet ?

J’avais envie de visiter les capitales européennes. Je me suis également inspirée de cet article de pvtistes.net. Après une semaine de recherches et d’étude minutieuse des horaires de train, je me suis décidée pour le trajet suivant :

Paris > Amsterdam > Berlin > Prague > Budapest > Vienne > Zurich > Bâle > Paris

Je voulais placer Copenhague entre Amsterdam et Berlin mais le train de nuit Amsterdam-Copenhague ne circulant plus, ça m’aurait fait un trajet d’une dizaine d’heures avec trois changements. D’où l’importance d’un minimum d’anticipation et de préparation, ça aurait été dommage d’avoir planifié le trajet sans prendre en compte ce léger détail.

L’InterRail seule

J’ai envie de voir ce que ça fait de partir en vacances seule, si j’y arriverai. J’y ai doucement pensé et après quelques jours de réflexion, j’ai commencé à préparer mon voyage. J’avais déjà fait des visites d’une journée seule, par exemple quand je vivais à Londres, j’ai passé une journée à Oxford et une autre à Cambridge. Là c’est quand même très différent : il faut prendre en compte plusieurs pays, monnaies et langues. J’ai tout préparé de A à Z, sachant que je me suis laissée une sacrée marge de manœuvre : ne sachant pas si j’aurai la possibilité de prendre les trains prévus (parce que possiblement complets) et donc de me rendre dans les villes que je veux visiter, je n’ai pas réservé tous mes hébergements à l’avance. Je compte le faire petit à petit à mesure que le voyage avancera.

Sac à dos.

Retrouvez mes articles sur l’InterRail :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire