Lac Ontario.

Histoires expatriées : le lac Ontario, mon endroit préféré

Ça faisait un moment que je voulais écrire un article sur le lac Ontario, l’une des choses que je préfère à Toronto. Comme le hasard fait bien les choses, mon endroit préféré est le thème du mois des Histoires expatriées !

Une ville et un lac

Le lac Ontario est le plus petit des cinq Grands Lacs d’Amérique du Nord, mais il s’agit quand même du 14e plus grand lac au monde. On ne voit que rarement la rive d’en face, à tel point que je le compare souvent à une mer. Il y a deux ans, je suis allée à Niagara-on-the-Lake. Au loin sur l’horizon, on distinguait les gratte-ciels et la Tour CN de Toronto.

Lac Ontario.

En parlant de la Tour CN, j’ai aussi eu l’occasion de monter en haut. On peut y découvrir une magnifique vue à 360°. Le ciel était bien dégagé ce jour-là et les rares nuages étaient à peine visibles au loin. Des conditions parfaites pour ce genre de visite. Au sud, le lac s’étendait à perte de vue. 

Toronto Ouest vue depuis la CN Tower

Avec une telle étendue d’eau douce à proximité, Toronto utilise bien évidemment cette ressource pour la consommation. L’eau du lac sert aussi utilisée à alimenter certains systèmes de climatisation des bâtiments situés près du rivage.

La station de traitement de l’eau R. C. Harris

Spectaculaire en hiver

Incontestablement, c’est en hiver que le lac Ontario m’en a mis plein les yeux. En janvier dernier, le bord de la rive était recouvert d’une épaisse couche de glace et des cristaux gelés venaient s’échouer le long de la plage. 

Le Lac Ontario sous la glace.
Lac Ontario gelé.
Waterfront sous la neige.

Promenades 

En ce qui concerne les promenades, j’ai une préférence pour la partie est du lac plutôt que celle de l’ouest. La raison est purement pratique : c’est moins loin de chez moi. Les Beaches sont les quartiers à fréquenter dans l’est de la ville si l’on souhaite prendre un bol d’air frais.

Quand il fait très chaud l’été, le lac est la garantie d’une fraîcheur bienvenue et d’une légère brise (ou de fortes bourrasques, mais c’est moins poétique). Quand je consulte la météo en ligne, il y a parfois une mention spéciale « près du lac Ontario », où l’écart de températures avec le reste de la ville peut être de 10°C !

Lac Ontario.
Inukshuk.
Lac Ontario.
Dans l’ouest : près de Sunnyside Boardwalk

Des îles un peu fragiles

En face du centre-ville, on trouve un petit archipel que l’on peut rejoindre en bateau. Des personnes y vivent à l’année, les habitations étant la propriété de la ville de Toronto. Parfois les îles sont inondées et s’y rendre est interdit, à moins d’y résider. 

La dernière fois que je suis allée sur les îles a été particulière : mon entreprise avait organisé une matinée de bénévolat pour ramasser des déchets. On a trouvé de tout, mais surtout des mégots. Si l’on ne prête pas vraiment attention à ce qui se trouve au sol, on ne voit pas à quel point nous maltraitons notre environnement… Les déchets finissent dans l’eau que nous buvons, dans laquelle nous nous baignons et dans laquelle vivent des milliers d’espèces animales et végétales. Utiliser les poubelles ne garantie pas qu’aucun déchet n’ira polluer la nature, mais ça en limite les risques.

Toronto, vue du lac.
Îles de Toronto.
Îles de Toronto.

La pause goûter

Je ne peux pas terminer cet article sans mentionner Tori’s Bakeshop. Comme un rituel, je m’arrête dans cette boulangerie végane à chaque fois que je vais me promener au bord du lac dans la journée : impossible de résister à un goûter là-bas !

Logo des Histoires expatriées.

*** Cet article participe au RDV #HistoiresExpatriées organisé par le blog L’occhio di Lucie. Le thème du mois a été suggéré par Sophie du blog Au sud du pôle Nord. ***

7 Commentaires

  • Répondre Gabrielle 15 septembre 2018 à 17 h 16 min

    Et tu t’y baignes ?
    Voilà j’ai envie d’un bain de mer.

    • Répondre Cécile 16 septembre 2018 à 11 h 55 min

      Non j’ai pas encore osé m’y baigner, mais comme l’eau et moi ça fait deux…

  • Répondre Kenza 16 septembre 2018 à 11 h 27 min

    C’est beau <3 et avec les différentes saisons encore plus !

    • Répondre Cécile 16 septembre 2018 à 11 h 54 min

      Je voulais diviser l’article selon les quatre saisons mais j’ai réalisé avec horreur que je n’avais pas de photo du lac et de ses alentours en automne !

  • Répondre Mon endroit préféré à Québec #HistoiresExpatriées – Terrisse de poche 17 septembre 2018 à 21 h 06 min

    […] (Canada), Angélique au Sénégal, Clara en Angleterre, Ferdi pour les Rocheuses Canadiennes, Cécile à Toronto, Travelling Petit Pain au Japon,  Marie en Écosse, HiloRico au Costa […]

  • Répondre Maëva's Mapa Mundi 24 septembre 2018 à 14 h 00 min

    Wow, quels beaux paysages vraiment… et ta boulangerie vegan me tente bien!
    A bientôt
    http://www.maevasmapamundi.com/

    • Répondre Cécile 30 septembre 2018 à 22 h 27 min

      Merci! Oui le lac est vraiment beau, je trouve que je n’en profite pas assez…

    Laisser un commentaire