Les îles de Toronto

J’avais assez peu regardé les choses à faire et à voir à Toronto, me disant que la ville regorgerait de points d’intérêt et que nous pourrions également profiter des conseils de notre hôte (nous avons fait du couchsurfing). Néanmoins, la lecture d’un article du blog Rue Rivard m’a donné envie d’aller découvrir les îles de Toronto.

Après avoir déambulé dans les rues de la ville, nous sommes arrivées au Jack Layton Ferry Terminal et donc au bord du lac Ontario. Les îles sont accessibles via trois liaisons en traversier (ferry) qui partent toutes du même terminal. Le ticket pour un adulte coûte 7.25$, retour inclus. Nous avons embarqué dans le premier ferry qui partait et nous avons débarqué 15 minutes plus tard sur l’île du Centre, un peu refroidies par le vent frais mais déjà émerveillées par la vue offerte depuis le pont du bateau.

P4230069

P4230126P4230066

On a décidé au pif d’aller explorer la partie est des îles mais on aurait aussi bien pu aller vers l’ouest. Les îles de Toronto sont un archipel de 15 îles, toutes reliées entre elles par des ponts. On s’y déplace principalement à pied ou à vélo, bien loin des bruits de la ville et de son rythme effréné. Le temps semble d’ailleurs s’écouler plus lentement, tout est calme et paisible. Seuls les avions atterrissant ou décollant de Billy Bishop, l’aéroport situé à l’ouest des îles, nous rappellent que Toronto n’est pas très loin.

P4230074

P4230086

P4230087

Sur la rive sud, une jetée s’avance dans le lac Ontario. Le sable jaune de la plage, les mouettes, le ciel bleu et surtout l’horizon rectiligne nous laissait croire que nous faisions face à l’océan. Il s’agit pourtant bien d’un lac, le plus petit des cinq Grands Lacs du continent. De l’autre côté, à vol d’oiseau, se trouvent les chutes du Niagara et la frontière américano-canadienne.

P4230076 P4230079 P4230081 P4230082 P4230084

La rive nord fait face à la ville de Toronto et permet de profiter d’une magnifique vue sur les gratte-ciel.

P4230092

Sur l’île Algonquin, en plus de pouvoir admirer la vue sur la ville, on peut se promener dans des petites ruelles qui séparent de charmantes propriétés où l’on se verrait presque habiter.

P4230099 P4230100

P4230121

P4230101

P4230120 P4230118 P4230117

P4230113 P4230105

P4230109

J’ai vraiment adoré me promener sur les îles de Toronto. J’ai hâte de pouvoir y retourner, mais plutôt quand le printemps sera bien installé, et pourquoi pas avec un vélo !

8 Commentaires

  • Répondre Christelle 29 avril 2016 à 23 h 11 min

    Tu m’as donné envie de les visiter également ces petites îles! Je l’inscris dans les endroits à faire quand on visitera Toronto 🙂
    Sympa aussi les petites maisons…

    • Répondre Cécile 2 mai 2016 à 16 h 56 min

      Je pense que les îles sont des incontournables 😉

  • Répondre Lair_co 30 avril 2016 à 19 h 16 min

    Ohhh c’est chouette comme petit point dans la ville, et effectivement dans une aussi grande ville (242 quartiers (si je me souviens bien) olololo), ça doit faire du bien un endroit au calme, loin du brouhaha urbain. Et il faut que tu reviennes un soir pour une photo de nuit de cette skyline ma foi bien ordonnée !

    • Répondre Cécile 2 mai 2016 à 16 h 55 min

      J’espère bien que j’y retournerai !

  • Répondre Gabrielle 30 avril 2016 à 23 h 42 min

    Très jolies petites maisons !
    et c’est vrai qu’on dirait l’océan

  • Répondre Fanfate 3 mai 2016 à 20 h 59 min

    Toujours de belles photos, ma nièce !

  • Laisser un commentaire