Promenade(s) dans Toronto

Le monde donne parfois l’impression d’être petit. Ou alors c’est un hasard si les gens convergent vers les mêmes lieux. Toujours est-il que c’est au Canada que j’ai retrouvé Pauline : on s’est rencontrées au lycée (ce qui remonte à 11 ans) mais nous ne nous étions pas revues depuis au moins six ans. Les aléas de la vie et de nos parcours nous ont éloignés mais le Canada nous a permis de nous retrouver. Et pas n’importe où : nous avons passé un week-end à Toronto, une ville où nous mettions les pieds toutes les deux pour la première fois.

Je n’ai pas envie de raconter le week-end en détails, parce que je préfère garder certaines choses pour moi. On a eu un temps magnifique, bien qu’un peu frais parfois. Deux jours, ce n’est pas assez pour visiter une si grande ville (la plus grande du Canada) et à vrai dire, nous n’avions pas planifié grand chose. On a beaucoup marché pendant ces deux jours, mon activité favorite lorsqu’il s’agit de visiter un endroit. Déambuler au hasard des rues, faire des détours dès que l’on aperçoit quelque chose qui attire notre attention, se perdre un peu, avoir le nez en l’air et l’appareil photo entre les mains, se souvenir d’être « déjà passée par là » et commencer à reconnaître les axes principaux.

Les petites maisons victoriennes

Les alentours d’Ossington et de Little Italy sont les premiers quartiers que nous avons parcouru vendredi soir et samedi matin. Le quadrillage est très nord-américain : des rues résidentielles et calmes sont perpendiculaires à des rues commerçantes, passantes et animées. J’ai beaucoup aimé le style des petites maisons que l’on retrouve partout dans la ville. Très victorienne, l’architecture est un peu différente de ce dont j’ai l’habitude à Ottawa et de ce que j’ai pu voir à Montréal.

P4220012

P4220004P4230043 P4230042 P4230146Kensington Market

Kensington Market est un tout petit quartier du vieux Toronto. On y trouve des boutiques, fruiteries, cafés et restaurants. L’ambiance y est très agréable et un esprit alternatif flotte dans l’air. Samedi matin, nous avons pris un petit-déjeuner au Moonbean Café de la Moonbean Coffee Compagny, un micro-torréfacteur.

P4230030 P4230032 P4230040

P4230037

P4230033

Au hasard des rues

Notre parcours au hasard nous a mené dans différents quartiers comme le Fashion District et l’université de Toronto. J’ai parfois oublié de noter les quartiers dans lesquels nous passions. Il faut dire que la ville en compte 242 ! En tout cas l’architecture m’a fait penser à Londres où j’avais adoré vivre.

P4230141
Fashion District
P4230151
L’université de Toronto
P4230153
L’université de Toronto

Financial District

C’est dans le Financial District que se trouvent les gratte-ciel que l’on associe tout le temps à Toronto, avec l’emblématique CN Tower. Construite dans les années 1970 et haute d’un peu plus de 553 mètres, elle dépasse tous les bâtiments alentours. Elle a été érigée afin qu’une antenne soit installée à son sommet et que les ondes radio ne soient plus gênées par les grands bâtiments.

P4230047

P4240158

P4240198

P4230048P4230129On a donc pu admirer la vue sur la ville depuis les îles de Toronto, qui fait l’objet d’un autre article !

1 commentaire

  • Répondre Gabrielle 27 avril 2016 à 17 h 12 min

    Les maisons sont superbes. Et j’aime beaucoup le bâtiment tout fin avec les escaliers noirs.

  • Laisser un commentaire